Bienvenue sur VIPCigars.com!

Rendez-vous sur notre blog pour plus de coupons, surprises et plus!

Panier

0 articles
Total EUR 0.00
Mon Panier >
 
 
 

Le Banc

Le Banc

A l’issue du processus de vieillissement, les feuilles de tabac sont prêtes pour la fabrication d’un Habano.

Les feuilles de cape sont dépouillées de leurs veines centrales et aérées sur des racks pour enlever la moisissure. Les feuilles de sous-cape et de trip parcourront le même processus avant d’être trié en plusieurs mélanges.

Les maîtres de mélanges viennent à l’entrepôt avec leurs listes de tabac désiré. Ici, ils sélectent le tabac emballé d’un éventail étourdissant de feuilles assemblées par goût, taille, âge et origine.  

De retour à la fabrique, le département des mélanges éparpille les feuilles pour les rouleurs de Cuba, connue sous le nom de « torcedor », pour pratiquer leur commerce séculaire. Les torcedors tombent dans quatre catégories, et uniquement les plus expérimenté ont la permission de rouler les cigares les plus compliqués.

Avec une planche de bois, deux cutters, une guillotine et une gomme végétale, ils commencent leur travail. Le premier torcedor forme un bouquet en utilisant des feuilles de tripe et de sous-cape. Le bouquet est ensuite placé sur une feuille de cape et roulé, avec d’extrêmement sensibles mains s’assurant que la feuille est bien étirée. Les torcedors productifs produisent 150 cigares par jour.

La tradition Cubaine veut qu’un lecteur lise des journaux et des romans aux torcedors pendant qu’ils roulent. Occasionnellement, certain livre servent comme inspiration pour certain marque, comme Le Compte de Montecristo par exemple.

Les cigares finis sont placés ensemble et marqué avec le nom du torcedor. Un superviseur de l’usine vérifie constamment leur travail, pendant que les testeurs de cigares vérifient le goût, l’arôme, et la combustion.

Les sélectionneurs de couleur choisissent ensuite des cigares en fonction des couleurs. Les feuilles de cape peuvent avoir jusqu’à 12 couleurs différentes. Par la suite, un employé met la bague aux cigares avant qu’il ne soit empaqueté dans des boites en bois faites à la main.

Pour assurer l’authenticité, chaque boîte reçoit un sceau de garantie et un sceau de dénomination d’origine. De plus, les boxes sont timbrés avec les mots : «  Made in Cuba » et « Totally by Hand ».

Le Banc